Usul. Fin de la redevance télé : une menace pour l’audiovisuel public

C’est fait, c’est voté : vous n’aurez plus à payer la redevance télé. Le Rassemblement national, qui souhaitait la privatisation pure et simple de l’audiovisuel public, a même voté des deux mains, encourageant le gouvernement à aller encore plus loin…

Usul. Fin de la redevance télé : une menace pour l’audiovisuel public

Source

0
(0)

C’est fait, c’est voté : vous n’aurez plus à payer la redevance télé. Le Rassemblement national, qui souhaitait la privatisation pure et simple de l’audiovisuel public, a même voté des deux mains, encourageant le gouvernement à aller encore plus loin en supprimant toute forme de service public dans ce domaine. « Une grande démocratie comme la nôtre n’a plus besoin d’un service public », a déclaré Caroline Parmentier, une proche de Marine Le Pen.
De fait, la suppression de la redevance va affaiblir le financement de France Télévisions, Radio France et quelques autres chaînes, dont Arte. Dans cet épisode, on vous explique en quoi il n’y a pas lieu de se réjouir de la suppression d’un impôt qui collectait chaque année l’équivalent du budget du ministère de la culture.

Mediapart n’a qu’une seule ressource financière : l’argent issu de ses abonnements. Pas d’actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l’État, pas d’argent versé par Google, Amazon, Facebook… L’indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro (https://abo.mediapart.fr/abonnement/decouverte#at_medium=custom7&at_campaign=1050). Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d’agir : le don ➡️ https://donorbox.org/mediapart?default_interval=o#at_medium=custom7&at_campaign=1050

0 / 5. 0